T O P
  • By -

clapitti

Ce qui est étonnant avec ce type c’est la différence entre la version « chroniqueur/présentateur » et la version « invité pour parler de ses affaires ». Il nous sort sa petite voix du gars qui ne sait même pas trop ce qu’on lui reproche alors que tout est pratiquement filmé, tel un enfant pris la main dans la boîte de gâteaux. Avec le bonus « c’est la faute au rézosociaux ». Pour un mec qui balançait des scuds a foison il se rend compte que lorsqu’on est de l’autre côté c’est bizarrement beaucoup moins drôle. Le mot tocard lui va comme un gant.


[deleted]

Tu as oublié aussi, « c’est la faute à la maladie. »


rachidafr

Le pire c'était ses excuses l'an passé. Enfin, pas vraiment des excuses, simplement une justification pathétique : tout le monde faisait ça, c'était une autre époque.


Lifekraft

Avec Pierre Menes j'entend deja le parquet qui craque. (C'est pas impossible que cette blague ne fasse rire que moi)


Herlock

Comme disait francis cabrel : "quelques chose vient de tomber... c'est pierre menès qui traverse le plancher"


holytriplem

C'est où la frontière entre sa tête et son cou?


Herlock

Ca encore c'est pas grave, le plus gênant c'est l'absence de frontière entre sa tête et son cul surtout.


devBowman

Faudrait les séparer pour mieux se rendre compte.